Transformation digitale

Ce pourrait paraitre aujourd’hui un anachronisme quand on parle du monde de l’entendre uniquement sous l’angle véritablement réel.

Ce serait, de ce fait aussi moins  une erreur de considérer le monde sous deux dimensions à savoir le monde conventionnel et le monde digital.

Le monde digital est celui créé par l’homme et auquel sein il a décidé de partager une grande partie de sa vie ou est-il contraint d’y vivre. L’on conçoit quand même mal de pouvoir  s’y soustraire car aventure périlleuse sera-t-elle, en l’occurrence pour les uns  qui en vivent, pour ceux-là autres qui souhaitent communiquer avec leur environnement.

La quasi-totalité des activités économiques de notre temps se digitalisent. Par digitalisation il faudrait comprendre le passage des méthodes  d’action traditionnelle à celles numérisées. Cela se réfère en général aux moyens. Exemple : une société décide de ne plus utiliser de support papier dans le cadre de ses tâches quotidiennes et en lieu et place utilise des supports électroniques.

La vulgarisation de cette manière de faire sur toute la sphère de l’économie s’appellera la transformation digitale.

À  se demander quels sont les enjeux de cette transformation digitale : quelques trois arguments clés éclaboussent.

Une transformation digitale surtout pour une entreprise s’inscrit dans un  contexte où l’une des préoccupations les plus alarmantes des entreprises se trouve être la problématique de la bonne communication avec l’environnement. Les facilités qu’offrent les  plateformes des Nouvelles Technologies d’Information et de Communication constituent un tremplin pour satisfaire convenablement ces besoins.

Comprendre les comportements de son marché cible- en un temps –  si cela ne demandait pas un travail acharné paraissait utopique. Par contre, en un rien de temps aujourd’hui toujours grâce la transformation digitale on a en sa disposition un tableau de bord complet du marché.

De nouveaux plans d’affaires liés au digital n’ont cessé d’apparaitre et accaparer des parts de marché  parfois surréalistes. Des cas à ne pas taire sont ceux des sociétés telles que MICROSOFT, APPLE, GOOGLE, FACEBOOK, LINKEDIN etc.

Toutes les structures s’adaptent –elles aussi facilement à la transformation digitale ? Un tour d’horizon nous aura montré que ceci n’est pas toujours évident.

Certaines réussissent facilement leur transition par contre d’autres du fait de leur culture moins enclin à être ouvert à un changement radical résistent et s’en complaisent vigoureusement en ignorant le mal qu’elles se font – peut-être pas perceptible à l’instant mais qui promet d’être extrêmement fatal à l’avenir.

Il convient d’avoir cure à la question de la transformation digitale. Elle est au centre toutes les discussions et de la majorité des stratégies d’entreprises à ce jour. S’y inscrire à l’instar de celles qui ont réussi leur transition digitale serait la décision la plus sage et la plus sécurisante vis-à-vis des supputations sur l’avenir d’un environnement aussi dynamique.

 

Related posts