Entretenir un immobilier… Quelles pratiques à suivre ?

Selon Larousse, le verbe « entretenir » veut dire faire durer quelque chose ou faire le nécessaire pour conserver un objet. De ce fait, entretenir un immobilier signifie l’ensemble des techniques et des astuces permettant à ce bien de rester en bon état de conservation.
La location d’un bien immobilier est, certes, une source de revenus rentable. Néanmoins, le propriétaire doit tout d’abord s’assurer que son local est en bon état d’usage conformément à la loi du 6 juillet 1989 qui précise qu’ « un logement décent ne laissant pas apparaître de risques manifestes pouvant porter atteinte à la sécurité physique ou à la santé ». En outre, les travaux de maintenance ou d’entretien permettent au propriétaire de mettre en valeur son bien et d’inciter ainsi son locataire à y rester.
D’après l’article 7 de la loi du 6 juillet 1989: Avant le début des travaux, le locataire est informé par le bailleur de leur nature et des modalités de leur exécution par une notification de travaux qui lui est remise en main propre ou par lettre recommandée avec demande d’avis de réception. » De ce fait, le propriétaire et le locataire sont invités à suivre de multiples pratiques afin d’entretenir ce bien:
• Assurer une fermeture optimale du logement notamment pour ce qui concerne les huisseries: des portes et des fenêtres offrant une résistance à toute intrusion surtout en cas d’un appartement en rez-de-chaussée;
• Il faut choisir ainsi des huisseries de qualité offrant une bonne isolation thermique et phonique de l’habitat;
• Veiller sur l’entretien des installations: le changement des robinetteries vieillissantes aide à éliminer les fuites nuisibles pour le logement.
• Veiller à une idéale conformité et au bon état des installations électriques pour éviter tout incendie qui peut se produire. Néanmoins, le propriétaire sera tenu pour être le responsable en cas d’une propagation du feu liée à une mauvaise installation électrique. Raison pour laquelle les vérifications doivent être régulières et fréquentes.
• Choisir un bon équipement du système de ventilation afin de garantir une bonne aération de l’habitat ainsi que pour diminuer tout risque d’humidité préjudiciable.
• Afin de donner plus de longévité et d’attractivité du logement, il faut prendre soin également des parties extérieures telles que les terrasses et les façades.
• Avant d’entreprendre un chantier de travaux, faites une estimation de votre budget. En effet, un seul clic sur Google vous permettra de choisir un devis via un comparateur des devis pour tous les types de travaux à effectuer dans votre domicile: rénovation de fenêtres ou de portes, nouvelle installation électrique, plomberie, chauffage ou autres.
Par ailleurs, les travaux qui sont à la charge du propriétaire sont: l’installation du détecteur autonome ou d’avertisseur de fumée, les fusibles, graissage et réparation des gonds et des charnières, bas de porte et barre de seuil, entretien des ouvertures d’aération, entretien des pelouses, taille des arbres et des arbustes et également la vidange de la fosse septique.
Quant aux travaux qui sont à la charge du locataire sont: la peinture ou papier peint, siphon, paquet, dalles, flexible de gaz ainsi que le nettoyage et le débouchage de ventilation (VMC, double flux, climatisation…). Par conséquence, en fonction de la durée des travaux, ce locataire peut demander une diminution du foyer.

Related posts